Monocycliste et son bâton du diable